9 février 2015 Lucie

Trouver les bonnes contreparties

Les contreparties sont un des éléments essentiel à la réussite de votre campagne. C’est l’offre de valeur que vous allez proposer et qui va faire craquer vos backers ou non. Il faut bien les réfléchir pour qu’elles soient attractives, mais qu’elles ne vous coûtent pas trop cher non plus.

Les contreparties, c’est ce que vous vendez !

Les contreparties sont un des éléments essentiel à la réussite de votre campagne. C’est l’offre de valeur que vous allez proposer et qui va faire craquer vos backers ou non. Il faut bien les réfléchir pour qu’elles soient attractives, mais qu’elles ne vous coûtent pas trop cher non plus.

Définir ses contreparties

Faites de la pré-vente ! Désolé mais l’être Humain n’est pas généreux par nature, il ne vous aidera que si les récompenses en valent le coup.

Trouvez des titres accrocheurs pour chaque récompense, et soyez vendeurs !

Dans la mesure du possible, faites 6/7 récompenses maximum, dont 2/3 principales qui vont attirer les gens davantage. Sachez que le don moyen en crowdfunding se situe entre 40€ et 50€.

Fixer une récompense importante: on se sait jamais, peut-être que votre projet plaira à une personne riche et bienveillante.

Utilisez l’effet cliquet : définissez une première récompense, le deuxième récompense sera la première + autre chose, la troisième sera la première + la deuxième + autre chose …etc. Cela permet d’amener le lecteur petit à petit vers un don plus important.

Quelques récompenses efficaces : le produit moins cher, le produit en avance, des versions améliorées du produit, un accès « behind the scene », opportunité pour le contributeur de participer au développement du produit, possibilité pour le contributeur de personnaliser sa récompense, remercier les contributeurs, récompenses combinées, accès exclusif à certaines récompenses, événements privés… etc.

A ne pas faire :

N’offrir que des goodies, ce qui attire les contributeurs ce sont les récompenses que vous leur proposez. Le crowdfunding devient une nouvelle manière de consommer, et les internautes veulent acheter ou pré-acheter vos produits.

Multiplier les récompenses, cela perd le lecteur et il peut très vite abandonner s’il ne comprend pas bien vos contreparties.

Vendre plus cher que le prix de vente réel, le financement participatif n’est pas fait pour se faire une marge mais pour vous aider à vous lancer. Les parrains s’en rendront compte et vous ne réussirez pas à les fédérer autour de votre projet.

Exemple : LimaJimini’sTi’Be

 

Cet article vous a plu ? Inscrivez vous ici pour en recevoir plus :

Rencontrons nous !

Vous avez un projet en tête, vous êtes intéressés par le crowdfunding, vous souhaitez en parler autour d'un café ou par téléphone ?