15 avril 2014 Lucie

Crowdfunding : définition, origine, philosophie

Le crowdfunding est un nouveau moyen de financement qui est apparu grâce à l’écosystème de l’économie collaborative. Dérivé du mot et concept de crowdsourcing, il est formé des mots « crowd », la foule, et « funding », le financement, autrement dit le financement par la foule ou financement participatif.

Ce nouveau mot illustre un phénomène qui existe pourtant depuis très longtemps :

  • Les organismes humanitaires utilisent depuis des dizaines d’années le financement par la foule pour financer les causes qu’elles défendent.
  • Le mécénat, pour les institutions culturelles, représente une de leur principales sources de financement. Apportée par le grand public, cette aide financière permet aux acteurs culturels de vivre.
  • La Sagrada Familia, la Statue de la Liberté, le film Shadows de John Cassavets, la course à la présidentielle de Barack Obama… ont tous été financés par la foule. La construction de la Sagrada Familia se poursuit grâce à l’aumône et aux dons fait par la population. La statue de la liberté, quant à elle, fut financée en France par une levée de fond faite auprès des collectivités mais aussi du grand public. En 1958, le réalisateur du film Shadows a fait un appel au don à la radio pour obtenir le financement de son film. Plus récemment, Barack Obama a financé sa campagne présidentielle grâce à la foule et a récolté plus de 150 millions de dollars.

Le crowdfunding comme on l’entend aujourd’hui a pris de l’ampleur aux Etats-Unis en 2009 grâce à la plateforme Kickstarter. Leader mondial du crowdfunding, cette plateforme qui accueille des milliers d’appels aux dons chaque années, bat des records de sommes levées. Aujourd’hui le phénomène est mondial et, même si en France le crowdfunding bat moins de records qu’aux Etats-Unis, il a de beaux jours devant lui. Artistes, scientifiques, entrepreneurs, sportifs, journalistes, écrivains, de plus en plus de gens se tournent vers ce nouveau moyen de financement pour concrétiser leurs projets.

Tous types de crowdfunding confondus, le marché du financement participatif avait ainsi atteint 2,67 milliards de dollars en 2012, soit une hausse de 81% par rapport à l’année précédente. Toujours en avance sur le phénomène, les Etats-Unis avaient réunis un total de 1,606 millions de dollars. Et, preuve que l’Europe poursuit son avancée sur le secteur, le continent avait collecté un total de 945 millions de dollars.

La philosophie du crowdfunding se repose sur celle de l’économie collaborative. La collaboration, la confiance, recréer des liens, se sont autant de notions qui touchent le crowdfunding.
Avec la crise, les banques sont frileuses à prêter de l’argent, les projets ne sont jamais assez fiables, il devient presque impossible d’obtenir un financement bancaire. Face à cette situation, la population a remplacé ces intermédiaires bancaires pour financer par eux même les projets de leurs concitoyens.

Cela révèle également d’un phénomène « d’empowerment » du consommateur ou, autrement dit de l’apparition du consom-acteur. Ils se méfient des grandes enseignes et de leur influence via leur campagne marketing. Ils veulent choisir se qu’ils consomment, ils ne veulent plus qu’on leur impose les biens ou services qu’ils doivent acheter.

En finançant un projet via le crowdfunding, les internautes votent pour les projets qui, selon eux, doivent voir le jour.

Cet article vous a plu ? Inscrivez vous ici pour en recevoir plus :

Comment (1)

Comments are closed.

Rencontrons nous !

Vous avez un projet en tête, vous êtes intéressés par le crowdfunding, vous souhaitez en parler autour d'un café ou par téléphone ?